• Barbara

Economie circulaire; définition et enjeux.

Mis à jour : 20 sept. 2019



Je vous l’avais expliqué la semaine dernière dans ma lettre, The Blond Cactus décide dorénavant de s’exprimer plus fortement sur ses valeurs et ses motivations.

J’ai fondé cette marque il y a 3 ans avec de grandes convictions engagées, elles restent les mêmes aujourd’hui. J’ai voulu créer une offre différentielle, forte et raisonnée sur un marché existant et en croissance : la plante d’intérieur. L’idée à l’époque était de pouvoir anticiper et de s’approprier ce qui allait devenir bien plus qu’une tendance : le mouvement «urban jungle » et de l’associer à ma passion pour le vintage.

Depuis cette période (environ 4 ans) émergent toutes sortes de marques proposant de pouvoir fleurir et décorer son intérieur, le rendre plus vert etc. Parmi ces acteurs, j’ai choisi de démarquer notre offre par son aspect durable et responsable en utilisant uniquement des plantes auto-suffisantes d’une part, et de l’autre faire que leurs contenants soient tous recyclés : vintage ou de seconde main. Car au-delà de l’esthétisme il fallait que mon offre est un sens. Dire aux gens de mieux consommer c’est bien, leur apporter un produit qui puisse répondre réellement à ça c’est mieux.


Mais l’économie circulaire c’est quoi ?


Il s’agit d’une nouvelle économie dont l’objectif est de produire des biens ou des services de manière durable tout en limitant l’impact écologique et social (gaspillage des ressources, matières premières, énergie…). Elle fait suite à une prise de conscience collective et citoyenne, quant au fait de consommer plus intelligemment afin de préserver les ressources limitées de notre planète. Réutiliser, réparer, détourner etc…Nous pouvons nous réjouir qu’aujourd’hui un ministère porte son nom, celui de la transition écologique et solidaire.

De cette prise de conscience naissent de nouveaux modèles de production et de consommation. The Blond Cactus est née de cette façon; mais aussi parce qu’avant ça (il y a 5 ans) j’avais ouvert un blog avec une amie où l’on avait choisi de parler de ces problématiques et de répertorier toutes les marques engagées dans cette nouvelle mouvance. On ne trouvait pas vraiment de médias sur le sujet à qui l’on pouvait s’identifier. C’était ultra chiant, disons-le. Avec « À la Française » on a voulu bousculer un peu les codes pour y ajouter un peu de paillettes; on y racontait nos modes de consommation personnels. Pourquoi trouver des pépites déco dans les encombrants du trottoir, c’était cool; pourquoi Emmaus c’était aussi bien que IKEA et que les dépots-vente de fringues, c’était l’avenir. On n'avait pas du tout envie de taper sur les marques actuelles, ni de juger leurs clients. Simplement démocratiser qu’il y a un juste milieu et montrer les possibilités.

Exemple : vous pouvez mettre un objet The Blond Cactus sur votre étagère Billy (étagère achetée évidemment sur le Bon Coin n’est-ce pas ? ;)

Quand j’ai arrêté A la Française j’avais la larmichette, mais le temps manquait tellement sur la fin avec la création de The Blond Cactus. Mais je suis hyper excitée de vous annoncer qu’il reprend vie ici sous une nouvelle forme mais en encore plus génial ! J’avais tellement besoin de le faire renaître pour mieux partager mes valeurs et celles de ma marque avec vous.

Selon moi c’est réellement la bonne recette, on part du constat qu’on veut s’habiller, décorer, consommer au sens large; mais le faire de façon intelligente et raisonnée. Alors on va tendre vers de nouveaux réflexes : on va chiner sur Selency, le Bon Coin; on va arpenter les brocantes le dimanche et vendre ses vêtements sur Vinted ou Vestiaire Co quand on les porte plus.


Et vous, vous consommez circulaire ? Dites-moi tout !


Des bisettes,


Barbara